Quel art martial est fait pour vous ?

Comment devenir un Healthy Fighter sans être un fighter ? Impossible, il vous faut donc choisir un art martial à pratiquer et une école qui l’enseigne.

Devant le nombre d’arts martiaux différents (wikipédia en référence plus de 70 sans armes) il est très dur de s’y retrouver. Pas d’inquiétude, comme d’habitude Healthy Fighter est là pour vous mâcher le travail ! Les arts martiaux apprennent à mieux se connaître, mais comment trouver celui qui vous convient si vous ne vous connaissez pas un minimum ? Dans cet article, je vous propose de vous introspecter afin de définir quel type d’art martial correspond à votre caractère. Prêt pour la séance de psychanalyse ?

“Non, j’ai la flemme de tout lire”. Dans ce cas là, vous trouverez de brèves descriptions des différents arts martiaux en passant votre souris sur leurs noms. Si vous cliquez dessus, vous trouverez une vidéo YouTube associée.

Qui suis-je ?

Vous allez devoir être honnête avec vous-même afin de définir vos traits de caractères principaux. Bien entendu l’âme humaine est bien plus complexe qu’une division en 3 traits de caractère. Peut être êtes-vous triste d’être colérique ou colérique parce que vous avez peur… Je vous invite donc à tout lire car il se peut que les arts évoqués dans les catégories qui ne représentent pas votre état d’âme principal vous intéressent quand même.

Peureux :

Malgré les nombreuses qualité qu’elles apportent, la timidité et l’anxiété peuvent être un frein à vos envies. En anticipant certaines de vos peurs, il est probable que vous repoussiez les choses au lendemain puis au surlendemain puis au sursurlendemain puis au … bref vous avez compris. Cependant si vous faites ça avec les arts martiaux, en retardant votre inscription ou votre retour après une pause plus ou moins prolongée, vous vous éloignez d’une clé essentielle pour limiter votre timidité/angoisse.

Vous avez peur des agressions ?

Tous les arts martiaux vous apprendront à vous défendre. Cependant certains sont plus efficaces que d’autres car, en plus d’apprendre des techniques de combat, ils étudient la psychologie impliquée dans une altercation. C’est un point essentiel parce que la plupart des agressions peuvent être déjouées sans violence. Parmi ces arts martiaux on retrouve : le Krav-maga et le Systema.

Le Jiu-Jitsu Brésilien, le Penchak Silat, le Wing Chun/Jeet Kun Do sont aussi très efficaces, mais ils ne sont pas toujours enseignés dans une optique de self défense. Il est alors important de se renseigner sur l’école pour savoir quel est son axe de pratique et de parler aux élèves ainsi qu’au professeur lors de votre cours d’essai.

Votre instinct est aussi un bon guide, servez vous de votre bon sens pour juger si ce qu’on vous enseigne va vous aider lors d’une agression !

Vous avez peur des coups ?

Je vous l’accorde, se prendre des coups dans la tête, même avec des protections, ce n’est pas ce qu’il y a de plus agréable. Cependant c’est un apprentissage, tout comme apprendre à frapper. A force de pratique on se sert même des frappes de l’adversaire pour faire monter son énergie combative. Si cela vous paraît inenvisageable vous êtes sûrement fait pour les arts de préhensions comme le Jiu-Jitsu Brésilien, le Grappling. Ces derniers impliquent beaucoup de contact physique. Cela peut vous dissuader mais je vous conseille d’essayer, car une fois dans le feu de l’action on oublie totalement cette promiscuité avec l’adversaire. Si vous n’êtes toujours pas convaincu, orientez-vous alors vers le Judo ou l’Aïkido.

Les arts de préhensions sont particulièrement intéressants car ils permettent de gérer la distance d’un combat de telle manière qu’il devient très difficile pour l’adversaire de vous frapper. L’art martial ultime n’existe pas et il est impossible de combattre sans jamais se faire toucher. Mais choisir un art martial qui, comme vous, cherche à tout prix à éviter les coups semble une bonne idée non ?

Colérique :

Vous avez du mal à contrôler vos nerfs et sentez le besoin de libérer une tension à travers une crise de colère. Ces crises peuvent être difficiles à gérer au quotidien car elles pèsent sur votre entourage et peuvent vous rendre honteux une fois la tempête passée.

Ici deux options s’offrent à vous :

Transférer sa colère

Choisir un art martial avec un fort degré de compétition va vous permettre de transférer votre colère dans l’intensité de votre préparation. Ainsi la rage en vous va servir de carburant pour vous dépasser. Je vous conseille de pratiquer les Arts martiaux mixtes (Pancrace, MMA), la Boxe (Thaïlandaise, Anglaise ou Française), le Jiu-Jitsu Brésilien/Grappling, le Judo, le Karaté ou le Taekwondo. Je vous assure qu’après une séance d’entraînement en vue d’une compétition vous serez avare en dépense d’énergie. Ainsi la dernière chose que vous aurez envie de faire c’est une crise de colère futile.

Dans votre cas il est important que vous choisissiez une école avec un professeur très attentif. Vu que vous avez tendance à vous énerver vite, vous avez besoin d’un coach qui saura vous calmer afin de préserver votre intégrité et celle des autres pratiquants.

Un sparring (combat d’entraînement) intense ne veut pas dire un sparring violent.

Contrôler ses nerfs

Si vous pensez que le fait de vous entraîner intensément ne sera pas suffisant pour vous soulager, il est possible que vous ayez besoin d’un art qui fasse un travail profond sur votre psychologie. Dans L’incroyable Hulk incarné par Edward Norton celui-ci n’apprend pas à gérer sa colère en tapant sur quelque chose mais en contrôlant sa respiration.

D’ailleurs l’acteur qui lui apprend est le légendaire Rickson Gracie fils du fondateur du Jiu-Jitsu Brésilien.

Rickson Gracie et Edouard Norton dans l'incroyable Hulk
Rickson Gracie et Edouard Norton dans l’incroyable Hulk

Les arts martiaux se distinguent en deux catégories : internes et externes. Les premiers se focalisent principalement sur la condition physique et le combat tandis que les autres le font sur la gestion des émotions à travers la respiration et les sensations. Parmi ces derniers on retrouve le Tai-chi-chuan et le Ba Gua Zhang. Ils accordent une grande importance à la spiritualité et à la philosophie. Si ce sont des domaines qui vous attirent, ils vous aideront grandement. Si le côté étude de soi vous intéresse mais que vous vouliez rester plus proche de la réalité du combat, certains arts martiaux traditionnels dits externes gardent en vue cet aspect : le Wing Chun, le Penchak Silat, l’Aïkido, le Karaté et le Taekwondo. Les tao, kata et autres poomse de ces disciplines ne sont pas seulement un répertoire de techniques mais aussi une réelle forme de méditation.

Triste :

La tristesse, contrairement à la peur et à la colère, est plus difficile à identifier car ce n’est pas une émotion vive. On parle d’éclat de colère ou de sursaut de peur mais pas d’un bon de tristesse. Si l’on est pas attentif, la tristesse peut s’installer et diminuer la volonté, mais à l’instar des autres émotions elle a une grande utilité. Car elle est l’expression d’un manque à combler.

Manque de rencontres

Comme l’explique l’article sur les bienfaits des arts martiaux, ceux-ci permettent de faire de nouvelles rencontres. Chaque art martial compose une communauté de passionnés. Ce sera à vous de découvrir lors de vos cours d’essai si vous vous entendez bien avec les élèves de l’école. Pour vous permettre de tester vos affinités, je vous invite à réfléchir à l’attirance que vous pouvez avoir pour telle ou telle culture : la rigueur et le calme des arts orientaux, ou la décontraction et la chaleur des arts occidentaux. Si vous aimez la musique, la Capoeira vous permettra de rencontrer à la fois des combattants et des musiciens.

Manque de motivation

La gestion de votre motivation sera un point clé dans votre pratique. Vu que vous avez été attentif à la lecture de la partie précédente, vous avez trouvé une école avec des personnes intéressantes. C’est un très bon point. En effet, être proche (voir amis) de ses partenaires d’entraînement est l’idéal, car vous pouvez vous motiver mutuellement et il arrivera que le simple fait de vouloir les retrouver vous pousse à aller vous entraîner. Ensuite, vous devez tenir compte de l’aspect pratique : les horaires et l’emplacement du club. Ce ne sera pas un problème dans l’euphorie des premières semaines de pratique, mais n’oubliez pas que “winter is coming” et que vous serez bien content d’y avoir pensé à ce moment-là. Cependant, plus de trajet peut valoir le coup pour l’ambiance du club et la qualité de ses professeurs.

Homme gelé dans la neige
Dur de garder la motivation en plein hiver

Les animaux apprennent naturellement à combattre en jouant. Seul l’homme a rendu l’apprentissage ennuyeux.

Vous avez dû remarquer que certaines disciplines apparaissent dans plusieurs catégories, cela veut dire qu’elles sont polyvalentes et peuvent servir à plusieurs personnalités. Une école idéale rassemble plusieurs personnalités qui se rencontrent et échangent afin de progresser. La fougue des colériques va inspirer les timides, la sagesse des timides va calmer les colériques et l’empathie des tristes créera un environnement d’entraînement sûr.

9 comments Add yours
  1. Bonjour,
    J’ai 40ans et je fais du krav maga depuis cinq ans
    Je fais aussi du judo depuis un an pour faire comme mes enfants mais aussi en complement du krav maga ou on fait peu de lutte ou de sol car en krav plutôt pieds poings
    Je voulais savoir si le judo était efficace en self et si ça musclait ?
    Faudrait il faire en complément du jujitsu traditionnel ou du JJB ? Ou plutôt une boxe, dans ce cas anglaise, savate ou muay thaï ?
    La musculation est elle nécessaire ?
    Merci

    1. Bonjour :),

      Assurez vous simplement que votre club de Judo enseigne aussi le ne waza qui est la partie combat au sol du judo. Parce que selon moi il est essentiel de savoir combattre un minimum au sol pour être efficace en self défense, ne serait-ce que pour savoir se relever correctement.
      Si c’est le cas, le judo est un excellent complément au krav maga puisqu’il vous permet d’approfondir les amenées au sol et le contrôle de l’adversaire au sol. Ainsi, vous couvrez la distance pied poing(avec le krav maga) et la distance de lutte/clinch/combat au sol (avec le judo) qui sont les composantes essentielles de la self défense. Je pense que pratiquer en plus d’autres disciplines risque de surcharger votre cerveau et de nuire à votre efficacité.

      Vos muscles vont se développer en fonction du nombres d’entraînements que vous faites par semaine, mais si vous faites plus de 2 entraînements par semaine vous développerez une bonne condition physique. Le judo est un art physique surtout si vous faites beaucoup de combats libres qui demandent beaucoup de cardio et de poigne.

      C’est donc à vous de voir en fonction de votre nombre d’entraînement par semaine si vous devez faire un peu de musculation. Assurez vous simplement de le faire dans de bonne condition en gardant des jours de repos pour que votre corps puisse récupérer et éviter les blessures !

      A bientôt et bonne pratique !

  2. Bonjour
    Mon fils de 16 ans veut faire un sport de combat. Seulement il est né avec un seul rein et malheureusement la plupart lui est interdit.
    Pensez vous qu’il puisse faire du Krav Maga ?
    Merci

    1. Bonjour,

      L’idéal est de consulter un médecin qui connaisse bien les différents arts martiaux pour pouvoir vous orienter.
      De ce que j’en déduis après avoir lu quelques sites, il faut éviter les accidents liés à des contacts trop violents qui peuvent toucher le rein. Donc il faut éviter les arts martiaux avec trop de contact et trop “d’imprévus”. C’est à dire les activités avec des combats libres/sparrings. Votre fils doit donc privilégier les arts martiaux un peu plus scénarisés (Aïkido, Systema et certains clubs de Wing Chun, Penchak Silat ou Krav Maga).

      Le krav maga est parfois pratiqué de manière assez scénarisé et contrôlé pour simuler les agressions les plus fréquentes. Cela peut donc convenir, à condition que le club fonctionne de cette manière et que votre enfant rappelle à chaqu’un de ses partenaires d’entraînement de faire attention. Renseignez vous auprès du professeur s’il estime que son club est adapté.

      Bon courage dans votre recherche, à bientôt !

  3. Bonjour,
    À défaut de krav maga ou de mma chez moi je souhaite couplé du judo et du jujitsu japonais traditionnel (un soir judo et un soir jujitsu ) avec un sport de combat style boxe ou karaté. J’ai pas de JJB non plus. Pour ke sol je compte sur cours judo et jujitsu japonais traditionnel.
    Me resterai un troisième soir ou je peux me libérer, faut il boxe anglaise, savate ou muay thaï ?
    Quelle est la boxe la plus efficace en self défense ?
    Et quelle est la plus compatible avec du judo et ou jujitsu japonais
    Merci

    1. Bonjour,

      Il existe un programme de self défense en savate (https://www.youtube.com/watch?v=UQJ-togmeMA) mais je pense qu’il est assez rare de trouver une école qui l’enseigne. Si le club de savate proche de chez vous n’enseigne pas la self défense je pense qu’il vaut mieux vous orienter vers la muay thaï. Premièrement car les coups sont souvent plus appuyés en muay thai (sans non plus avoir comme volonté d’éclater la tête de son adversaire :)), ainsi le corps se renforce grandement. Deuxièmement la distance de combat en muay thai est intéressante car elle couvre la longue portée avec les coups de pieds et les coups de poings, mais aussi le corps à corps (clinch) avec les coups de coudes et genoux qui sont intéressants en self défense.

      Ce sera parfait pour venir compléter votre judo et jujitsu traditionnel qui eux vous apprendront à éviter de tomber et faire tomber votre adversaire.

      A bientôt et bonne pratique !

      1. Dans une optique de self défense la boxe anglaise semble plus intéressante que le muay thaï.
        En effet en tenue de ville, avec un blouson etc la boxe anglaise peut se pratiquer alors que pour les coups de coudes et de genoux c’est plus difficile non ? Et je ne parle pas des coups de pieds avec un JEAN serré…
        De plus la boxe anglaise se marie bien avec le judo, regardez décor et son sambo qui est un mix lutte judo boxe
        Le jujitsu est intéressant sur la partie sol plus poussé que judo mais je reste sceptique sur les atemis ou certaines techniques

  4. Bonjour vous abordiez l’apprentissage du combat par le jeu. Je vous invite à regarder du côté de la Capoeira Brésilienne qui incarne cet aspect et bien d’autres. Merci pour vos articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *